Justice dans le commerce mondial

Les règles du commerce mondial favorisent les riches et les puissants.

Le commerce lui-même, entre partenaires égaux qui ont quelque chose à vendre à des acheteurs qui en ont besoin est extrêmement important et bénéfique. Les échanges qui se font dans des conditions équitables constituent l’espoir de sortir de la pauvreté et de vivre dans la dignité et ils permettent la croissance et des relations pacifiques. ACORD n’est pas opposé au commerce juste et équitable.

Malheureusement, le monde n’offre pas des chances égales à tous et nos échanges ne sont pas équitables. Certains jouissent d’un pouvoir immense et contrôlent les marchés tandis que les autres n’ont aucun pouvoir. Face à cette situation, les règles du commerce mondial doivent favoriser l’équité en donnant une chance aux petits de gagner quelque chose et en empêchant les grands de tout accaparer. En théorie, les gouvernements, reconnaissent le problème et acceptent le principe d’équité et préconisent des règles qui font la différence entre les parties et accordent un traitement de faveur aux plus pauvres. Cependant, ces règles ne sont pas appliquées dans la pratique jusqu’à présent.

ACORD préconise l’équité dans le commerce et un système d’échanges juste. Nous appelons les Gouvernements africains à exposer clairement les besoins de leurs populations dans les négociations commerciales et refuser d’accepter de mauvais accords. Et nous appelons les pays riches à tenir la promesse qu’ils ont faite d’instaurer un système d’échanges capable de transformer la vie de millions de personnes vivant dans la pauvreté. Notre action dans le domaine des échanges commerciaux est menée dans le contexte suivant :

ACORD est membre du réseau African Trade Network et Notre monde n’est pas à vendre (OWINFS).

  • justice commerciale