Soudan du Sud

L’Accord de paix global de 2005 a mis fin à une guerre brutale entre le Nord et le Sud du Soudan qui a détruit les infrastructures et fait près d’un million et demi de morts. Les premières élections multipartites à se tenir au Soudan depuis 1986 ont été organisées récemment et le pays attend le référendum au Sud-Soudan, prévu en 2011.

La société civile doit être encouragée afin qu’elle soit capable d’influencer les orientations générales et les pratiques, au profit des personnes pauvres et marginalisées. Des structures de gouvernance solides et responsables sont aussi nécessaires pour répondre aux besoins les plus immédiats de la population, en vue de garantir une paix juste et durable.

Projets en Cours

Une femme couvre ses cultures maraîchères de paillis pour conserver l'eau.
photo par Scopas/ACORD

ACORD est présent au Sud-Soudan depuis plus de quarante ans. Son objectif est de permettre aux habitants du Sud Soudan de jouir de leurs droits et d’assumer leurs responsabilités afin d’instaurer une paix juste et la bonne gouvernance en améliorant les moyens d’existence dans une société inclusive, capable de tirer le meilleur parti de son activisme. A cet effet, ACORD met en œuvre les programmes suivants :

>> Moyens d'existence et sécurité alimentaire : ACORD s'emploi à améliorer les moyens de subsistance qui englobent principalement l'agriculture, la pêche, et l'élevage. D'autre champs d'intervention comprennent l'eau et l'assainissement pour les communautés agraires, folkloriques agro-pastorale et des pêcheurs à Juba et Terekeka de l'Equatoria Centrale. ACORD construit les capacités de production des associations des paysans et gestion durable des ressources naturelles, y compris la terre et l'eau au niveau communautaire.

Les principales activités sont l'amélioration de la fourniture de l'eau dans les zones rurales, des intrants agricoles, du matériel de pêche et stages de formation sur l'agriculture et les techniques de production des pêches. D'autres activités sont la production animale et gestion; le renforcement de la capacité du gouvernement, notamment aux niveaux local et national par le biais de formations et de matériels de base. Ces interventions aident à favoriser les moyens de subsistance durables et prestation des services connexes. ACORD prépare également le document de stratégie nationale de réduction de la pauvreté, mettant clairement en évidence les préoccupations des populations.

>> Le droit des femmes: Construire des connaissances sur les relations sociales positives par le biais des moyens efficaces de traiter les inégalités entre les sexes en vue d'améliorer la situation des femmes dans tous les aspects du développement. Ces façons parmi d'autres, incluent un plaidoyer pour les droits fonciers des femmes, des campagnes pour mettre fin à l'impunité autour de la violence sexuelle et basée sur le genre et d'autonomisation économique des femmes par le biais de formation et d'encourager les groupes de femmes de pratiquer l'agriculture et d'autres activités génératrices de revenus.

>> Lutte contre le VIH: ACORD cherche à renforcer les capacités des communautés afin qu’elles puissent mieux comprendre les causes et les conséquences de cette pandémie. ACORD encourage les décideurs politiques ainsi que les notables tribaux et religieux afin qu’ils contribuent à la lutte contre le VIH et SIDA en abandonnant les pratiques traditionnelles nocives. Les méthodologies utilisées dans la sensibilisation et dans les campagnes de plaidoyer sont notamment des sessions de formation, des ateliers, des réunions, des programmes à la radio et à la télévision ainsi que des manifestations annuelles de lutte contre le SIDA.

>> Consolidation de la paix : ACORD a lancé des activités participatives dans les domaines suivants : planification, analyse des conflits, relevé géographique, transformation, prévention et préparation de cadres analytiques centrés sur le genre. Ce faisant, ACORD met en jeu divers intervenants dans le processus de consolidation de la paix. Certains de ces intervenants comprennent les femmes des groupes de la société civile afin de leur permettre de jouent un rôle actif dans le processus de la paix, que impliquent les chefs religieux et les institutions gouvernementales.

>> Renforcement des capacités de la société civile : ACORD soutient les associations et les groupes qui travaillent sur des thèmes communs (recherche de la paix, droits humains, les déplacés, le développement, les personnes vivant avec le VIH, les groupes d’épargne et de crédit, l’abolition des mutilations génitales féminines). ACORD a aidé ces organisations à se faire enregistrer pour obtenir la personnalité juridique de manière à ce qu’elles soient reconnues par le public et par les autorités officielles.

ACORD croit que c'est à travers le renforcement des capacités des groupes de personnes qui sont souvent négligés et privés de leurs droits, qu'ils seront en mesure de soutenir leur existence et défendre leurs droits.

Nos zones d’action

ACORD met en oeuvre actuellement un certain nombre de projets en Muni, Tombek, Mangala et Terekeka centrale qui, dans le comté de Terekeka et Lobonok Payam dans le comté de Juba.

ACORD également met en œuvre un projet de consolidation de la paix dans le Comté de Magwi de l'Equatoria Oriental à travers la diffusion par une station de radio communautaire. C'est une bonne plate-forme pour promouvoir le processus de consolidation de la paix et autres processus de développement. ACORD a également été présent dans les États de Jonglei, Haut-Nil, Equatoria Occidental et Warrap.


Situer ACORD au sud Soudan sur une carte plus grande

Des communautés du Sud Soudan racontent leur histoire

 "Les communautés de Jikany et de Lou Nuer (État du Haut Nil de l’Est - Eastern Upper Nile) ont toujours besoin de sécurité et d’un soutien économique de la part du gouvernement et des acteurs non-gouvernementaux. Ces régions ont été les plus affectées par la guerre sur le plan socio-économique. Les communautés de cette zone ont été appauvries par la guerre et il faudra au moins un autre demi-siècle pour remédier à la situation. L’accès à l’Éthiopie, qui facilitait la vie de ces communautés, n’est plus possible comme avant. Durant le conflit, le bétail, qui assurait la survie de ces populations, a été confisqué par les combattants du SPLA au titre de "taayin" (contribution obligatoire de sécurité). Étant donné que ces communautés ont été un passage obligé vers notre situation actuelle de paix relative, nous ne devons pas les négliger. nous devons, tous ensemble, les aider à sortir de leur situation difficile" -  Déclaration du professeur Rondyang du Sud Soudan.

Nos partenaires au Sud-Soudan

ACORD bénéficie d’un soutien important de la part de Swiss Interchurch Aid - HEKS, DanChurchAid, Inter Pares, de Oxfam Novib, de Mani Tese, Gouvernement néerlandais et du Gouvernement belge. Au niveau national, ACORD travaille en partenariat avec le ministère de l'Agriculture, des ressources animales et de la foresterie, l'Association des Femmes des Médias au Sud Soudan et CEPO.

Photos, vidéos et publications

ACORD Sud Soudan:  Données pays, priorités pays, nos partenaires, ACORD au Sud Soudan, focus projet, impact 2016 en chiffres, contactez-nous, 2 pages, juin 2017
anglais | français

« Cycles de violence : relations entre les genres et conflit armé ».  Quel est l’impact de la guerre sur les relations entre les genres ? Les relations entres les genres peuvent-elles alimenter les conflits ? Le document présente les résultats d’une recherche menée par ACORD dans cinq communautés vivant dans l’ombre des violents conflits ayant affecté le Soudan, l’Angola, le Mali, l’Ouganda et la Somalie.
anglais

Pour recevoir des photos sur les activités d’ACORD au Sud Soudan, écrivez-nous par email.

Comment soutenir des communautés au Sud Soudan

Vos dons en faveur du programme d’ACORD au Sud-Soudan serviront à améliorer les moyens d’existence et de construire une société inclusive et pacifique au Sud-Soudan. L’engagement et la prise de responsabilité par les communautés elles-mêmes pour prendre soin de leurs installations nous donnent l’assurance que nos programmes auront un effet durable sur leurs modes de vie et sur leur développement.

Pour en savoir plus sur nos actions au Sud-Soudan, abonnez-vous à notre newsletter, visitez le bureau le plus proche d’ACORD ou appelez-nous.

  • conflit et consolidation de la paix
  • femmes
  • genre
  • gouvernance
  • jeunes
  • organisations communautaires
  • resilience
  • sécurité alimentaire
  • soudan
  • ACORD 40 ans - 1976-2016



    Défendre les droits.
    Promouvoir la justice.

    Comment nous travaillons - L'avantage d'ACORD - Nos zones d'action - L'impact d'ACORD en chiffres - Comment ACORD favorise des changements durables

    français
    anglais

    PDDAA

    “L’Afrique peut se nourrir par elle-même, alors qu’est-ce qui ne fonctionne pas? Regardez cette vidéo pour en savoir plus sur le PDDAA, la feuille de route du continent pour une agriculture durable.


    Plus d’infos sur nos actions en matière d’agriculture durable et de sécurité alimentaire ici»

    Contacts - s. Soudan

    Vous êtes invités à communiquer avec le programme d'ACORD au sud Soudan:

    •  par email

    •  par courrier

    PO Box: 399
    Juba
    Soudan

    •  par téléphone

    +211 121 843 421

    •  par fax

    +249 918 091 972


    Portrait of Stephen WaniStephen Wani est Directeur de pays d'ACORD au Sud Soudan.