Kenya

Après les violences qui ont suivi les élections de Décembre 2007 au Kenya et qui ont fait plus d’un millier de morts, un contrat social communautaire a été signé le 21 novembre 2008 entre les deux communautés des districts de Sotik et de Borabu lors d’une cérémonie organisée pour symboliser la transition entre une période marquée par un conflit ethnique prolongé et une nouvelle ère de coexistence pacifique. Ce pacte a constitué un tournant vers l’unité et le développement entre les deux communautés.

Cette signature faisait partie d’un projet coordonné par ACORD et par l’Association de producteurs de céréales (Cereal Growers Association-CGA), dont l’objectif était de créer un espace de dialogue et de réconciliation entre les communautés. Au cours de la cérémonie, sous le thème "Umoja ni Nguvu" en Swahili (L’union fait la force), la signature du « traité » de paix par les communautés concernées a été accompagnée d’un repas partagé et par un match amical de football suivi de danses et de musiques traditionnelles.

Projets en cours

Les chefs des communautés de Bukusu, Sabaot et Teso signent des contrats de paix sociale à Mabanga dans l'ouest du Kenya. L'activité est assisté par le Vice Président du Kenya.

ACORD travaille au Kenya depuis 2005, en réponse à la sécheresse chronique rencontrée par les communautés pastorales le long de la frontière au Kenya et en Tanzanie et, récemment, les régions du Nord de Marsabit et de Mandéra. Dans la région ouest du Kenya, la méthodologie pour réaliser la paix social (CSPR) a été appliquée en réponse à la violence post-électorale en vue de la paix et la réconciliation entre les communautés.

 >> Les moyens de subsistance: ACORD travaille pour améliorer les conditions des paysans et les connaissances des pasteurs sur les méthodes de production agricole et de l'élevage. Il s'agit de trouver des pratiques durables de gestion de la terre et des eaux, accroître les compétences des paysans et des organisations de pasteurs pour accéder aux informations sur les pratiques agricoles, réseautage avec les institutions de recherche et de diffusion de l'information à leurs membres.

Cela implique également de renforcement de la capacité des paysans à petite échelle et d'organisations de pasteurs à sengager dans les processus autour du programme de développement agricole africaine (CAADP) et le cadre de la politique de pasteurs de l'Union africaine, l'alphabétisation de la politique agricole et le plaidoyer.

>> Les droits des femmes: ACORD cherche à développer un changement de comportement soutenu et les réponse appropriées de la communauté pour mettre fin à l'impunité pour les crimes sexuels et de la violence basée sur le genre. ACORD vise à économiquement autonomiser les femmes qui ont survecu les violences sexuelles. Un group multi-latéral d'apprentissage ainsi que des partenariat solides sont des éléments clés pour aborder les questions de violence sexuelle plus efficacement.

>> Consolidation de la paix: La méthodologie d'ACORD de la paix social visant à générer le leadership pour une paix durable et la récupération entre les communautés divisées met l'accent sur le renforcement des capacités des collectivités elles-mêmes pour la résolution des conflits ainsi que le renforcement des mécanismes d'atténuation local afin d'éviter l'escalade des conflits. Cette approche est enracinée dans le dialogue entre les parties divisés pour faciliter la vérité, la guérison, le pardon et la réconciliation afin de promouvoir la compréhension et faciliter la formulation d'un accord sur les modalités de la coexistence pacifique à long terme et alternatives non violentes en conflit.

A partir de 2008, les communautés de Sotik et Borabu ont bénéficié de la méthodologie qui a contribué aux besoins de la récupération des victimes de la violence post-électorale ainsi que traduire l'Accord National de paix en pratique au niveau communautaire. Récemment, les collectivités de Bukusu, Sabaot et Teso de l'ouest du Kenya ont également signé un accord de paix sociale et se sont engagées à la coexistence pacifique.

Nos zones d’action

 

Notre bureau de coordination se trouve à Nairobi et nos programmes sont repartis dans différents régions : Mandéra et Marsabit dans les quartiers nord du Kenya, Mont Elgon et Sotik/Borabu dans l'ouest du Kenya.

 


Situer ACORD au Kenya sur une carte plus grande

Des communautés du Kenya racontent leur histoire

« Les violences postélectorales et l’insécurité qui s’est ensuivie ont constitué une vraie menace pour les femmes, celles-ci étant, avec les enfants, les plus vulnérables face à la violence brutale. Les femmes sont physiquement plus faibles et il leur est difficile de se défendre. Nous avons aussi des enfants en bas âge dont nous devons prendre soin au moment de notre fuite. Pendant les violences, notre maison de Memisi a été détruite et nous avons été obligées de fuir. Nous avons vécu dans un poste de police proche avant de retrouver les habitations de parents de l’autre côté, qui nous ont offert l’hospitalité. Tout avait été détruit, nous étions totalement démunies et désemparées. Durant une grande partie de cette période, nous ne pouvions pas cultiver nos champs à cause de l’insécurité (de janvier à mars 2008, qui est la saison des semis) et aussi parce que nous avions peur d’être agressées par des bandes de violeurs ».Monica Wanjou habitante de Memisi, district de Borabu

Monica Wanjou a pu recevoir des engrais et des semences de maïs grâce à la collaboration d’ACORD avec l’association des producteurs de céréales (CGA).

Nos partenaires au Kenya

Dans le district de Kajiado, le projet d’adduction d’eau a été conçu et réalisé en étroite collaboration avec une organisation locale appelée Neighbours Initiative Alliance (NIA) et avec la communauté de Kilonito. ACORD travaille également de façon étroite avec WIFIP (Women in Fishing Industry Programme), ARDP (Agricultural Rural Development Programme) et le diocèse catholique de Nakuru dans le cadre du développement de ses réseaux et de ses partenariats opérationnels.

ACORD bénéficie aussi du soutien considérable de certains bailleurs de fonds comme l'Agence Canadienne de Développement International (ACDI), ONU Femmes, le PNUD, la Commission d`Aide Outre-mer de Guernsey, et le Gouvernement des Pays-Bas.

Photos, vidéos et publications

Obtenir la justice pour les victimes des actes de violence sexuelle au Kenya. Résumé des solutions de réparation possibles. La thèse du document est que les réparations doivent être le moteur de la transformation post-conflit des injustices socioculturelles et des inégalités structurelles qui déterminent la vie des femmes et des filles.
anglais

Faire valoir la loi : Synthèse d’un audit des réponses juridiques à la violence sexuelle dans la région des Grands Lacs. L’audit analyse comment et où les services judiciaires localisent les violences basées sur le genre, le rôle de la police, le rôle et la capacité des institutions de soins ; comment les acteurs non étatiques interviennent pour prévenir les violences basées sur le genre dans cinq pays de la région des Grands Lacs : Burundi, République démocratique du Congo, Kenya, Tanzanie et Ouganda.
anglais

Si vous souhaitez recevoir des photos des activités d’ACORD au Kenya, écrivez-nous à communications@acordinternational.org

Comment soutenir des communautés du Kenya

Votre don en faveur des programmes d’ACORD au Kenya sera très utile pour soutenir les communautés agro-pastorales qui vivent le long de la frontière entre le Kenya et la Tanzanie, pour renforcer la société civile et consolider la paix et la réconciliation. Ces actions constituent des facteurs essentiels pour renforcer les capacités nécessaires à une mise en œuvre efficace de nos projets. L’engagement des communautés elles-mêmes et leur prise en charge de ces processus font en sorte que nos projets ont des effets durables sur les moyens d’existence et sur le développement de ces communautés.

Pour en savoir plus sur nos actions au Kenya, abonnez-vous à notre newsletter, visitez le bureau d’ACORD le plus proche ou appelez-nous.

  • kenya
  • ACORD 40 ans - 1976-2016



    Défendre les droits.
    Promouvoir la justice.

    Comment nous travaillons - L'avantage d'ACORD - Nos zones d'action - L'impact d'ACORD en chiffres - Comment ACORD favorise des changements durables

    français
    anglais

    PDDAA

    “L’Afrique peut se nourrir par elle-même, alors qu’est-ce qui ne fonctionne pas? Regardez cette vidéo pour en savoir plus sur le PDDAA, la feuille de route du continent pour une agriculture durable.


    Plus d’infos sur nos actions en matière d’agriculture durable et de sécurité alimentaire ici»

    Contacts au Kenya

    Vous êtes invités à communiquer avec le programme d'ACORD au Kenya:

    •  par email

    •  par courrier

    PO Box 61216
    00200 Nairobi
    Kenya

    •  par visite

    ACK Garden Annex, 4th floor
    1st Ngong Avenue

    •  par téléphone

    +254 20 272 1186
    254 20 272 1185
    254 20 272 1172

    •  par fax

    +254 20 272 1166


    Jacob Wasai Nanjakululu est Directeur de pays d'ACORD au Kenya.