Seize jours d’activisme contre la violence faite aux femmes

Les 16 jours d'activisme contre la violence faite aux femmes est une campagne mondiale qui tire son origine du premier Institut pour le leadership mondial des femmes parrainé en 1991 par le Centre pour le leadership mondial des femmes. Les dates de début et de fin de la campagne sont respectivement le 25 novembre, Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes et le 10 décembre, Journée internationale des droits de l'homme. Ces dates ont été choisies pour lier symboliquement la violence faite aux femmes aux droits humains et pour souligner que cette violence constitue une violation des droits de la personne.

Le monde a adopté le ruban blanc comme un symbole de la non acceptabilité de la violence faite aux femmes et, depuis 1991, la commémoration a été étendue à 16 journées d'activisme contre la violence faite aux femmes afin d'attirer l'attention de l'opinion mondiale sur le fait que les droits des femmes constituent des droits fondamentaux.

La recherche effectuée par ACORD dans le domaine des droits des femmes remonte bien avant 1991. ACORD a ainsi contribué à de remarquables avancées grâce à ses programmes, à ses activités de sensibilisation au niveau local, panafricain et international et à ses nombreuses recherches et aux publications y relatives. Sur ce point, l'on peut citer les titres suivants: Protection et réparation en faveur des victimes de violences sexuelles, Conception de programmes et planification tenant compte des disparités entre les sexes dans les pays affectés par les conflits, Cycles de violence, Relations hommes-femmes et conflits armés et Une génération perdue: les jeunes dans les conflits en Afrique.

Dans son travail lié à la problématique femmes-hommes, ACORD a accordé sa priorité, à partir de 2006, à la violence sexuelle et celle basée sur le genre dans les communautés touchées par des conflits ou dans les situations post-conflit. Cet objectif vise à promouvoir une culture de justice pour les femmes efficace dans les États qui sont en situations de conflit ou ont émergé des conflits. Pour ce faire, ACORD remet en cause l'impunité, traduit les coupables de crimes sexuels et ceux basés sur le genre devant la justice tout en rétablissant la santé et les moyens de subsistance des femmes et des filles victimes.

À l'heure actuelle, ACORD bénéficie de l'appui de nombreux gouvernements, des agences des Nations Unies, des bailleurs de fonds et des individus afin d'appliquer sa méthodologie éprouvée dans la protection des femmes et des filles en situations de conflit et d'apporter son soutien psychosocial, de promouvoir des moyens de subsistance durables et d'accorder une assistance judiciaire, tout en défendant activement les droits des femmes et les litiges stratégique aux niveaux régional et panafricain, et en faisant entendre la voix des femmes africaines à la Commission annuelle des Nations Unies sur la condition de la femme (57e session qui se tiendra à New-York du 4 au 15 mars 2013).

La Campagne de 16 jours d'activisme se déroulera du 25 novembre au 10 décembre 2012, avec pour thème mondial : 'De la paix à la maison à la paix dans le monde: faire face au défi du militarisme et mettre fin à la violence faite aux femmes'. La campagne d'ACORD - Mon corps, mes droits, respectez les! - marque sa troisième année de plaidoyer sur les principaux liens entre la violence basée sur le genre, le militarisme et l'impunité des crimes commis en temps de conflit.

Pour ACORD, la Campagne de 16 journées d'activisme est commémorée sur le continent africain, notamment au Burundi, au Tchad, en République Démocratique du Congo, au Kenya, au Mali, au Mozambique, au Rwanda, au Sud-Soudan et en Ouganda.

Diverses activités sont organisées à cet effet. Il s'agit notamment de la sensibilisation contre la violence basée sur le genre en tant que question de droits de l'homme aux niveaux local, national, panafricaine et international, du renforcement de l'action locale autour de la violence faite aux femmes et aux filles, de la création d'un espace pour les femmes et les filles afin de faire entendre leur voix au niveau national et au-delà, de la démonstration de la solidarité des femmes et des jeunes filles en Afrique et dans le monde et de la création d'outils nécessaires pour tenir les gouvernements responsable de la mise en œuvre des promesses faites pour éliminer la violence faite aux femmes et aux filles.

Notre récent documentaire intitulé "Faire face aux défis et panser les blessures causées par les crimes de guerre invisibles" constitue un exemple concret de notre action dans l'élimination de la violence faite aux femmes. Il remet en cause les crimes de guerre invisibles. Cela lui a valu une nomination au Prix Kalasha de 2012, premier Prix film et télévision. Nous invitons nos confrères des médias de le diffuser largement au cours de ces 16 journées d'activisme.

Ce documentaire explique pourquoi la lutte contre la violence sexuelle et celle basée sur le genre demande une méthodologie holistique, à savoir : la création d'une conscience globale, la promotion de la volonté politique, la modification des lois, l'appréhension des auteurs de crimes, le rétablissement et l'autonomisation économique des femmes survivantes. Cela ne peut se faire sans un changement de l'attitude sociétale.

Le documentaire est disponible en anglais et en français. Il a été projeté récemment lors d'un forum « Femmes déplaçant des montagnes » organisé par le gouvernement néerlandais à La Haye à l'intention de ses partenaires dans la promotion de l'égalité des sexes dans le monde entier, y compris ceux d'Asie et d'Amérique latine.

Visualiser le film!

Pour plus d'informations et si vous souhaitez le diffuser publier, afin que nous vous transmettons une version avec une plus grande résolution, contactez-nous à l'adresse suivante : communications@acordinternational.org -. Vous pouvez également lire d'autres informations sur l'action d'ACORD dans le domaine des droits des femmes.

La violence est le dernier refuge de l'incompétent.
ACORD. Défendre les droits. Promouvoir la justice.
www.acordinternational.org

  • violence faite aux femmes
  • violence sexuelle