Forum Panafricain - Position Commune de l’Afrique sur l’agenda post 2015

9 Avril 2014 - Dakar, Sénégal

Discours d`ouverture par Monsieur Souleymane Diallo, Directeur de Cabinet du Ministre du Plan Monsieur Mor Ngom.

Une première dans le domaine du développement mondial, l'Afrique s'est unie pour développer une Position Commune sur l'agenda post 2015 tel que défini par le processus de consultation mondial des Nations Unies. Ce Forum, organisé le 9 Avril 2014 par ACORD, porte-parole d'un grand nombre d'OSC africaines dans ce cadre, fut une occasion unique de comprendre cette Position Commune, en échangeant avec ceux qui ont été responsables de sa définition, de contribuer à lui donner corps et à l'améliorer tant qu'il en est encore temps, de s'assurer qu'elle répond aux besoins de tous et surtout de ceux qu'elle impactera en premier lieu, et enfin de faire le parallèle et le lien avec l'Agenda 2063 de l'Union africaine.

Dans 21 mois, les Objectifs du Millénaire pour le Développement prendront fin, pour laisser place à un nouveau cadre que de nombreux acteurs gouvernementaux, des Nations Unies, des citoyens, de la société civile, du secteur privé et des chercheurs, s'efforcent de construire et d'influencer. Suite au rapport du Secrétaire des Nations Unies sur l'agenda post-2015 publié en mai 2013, la Commission de l'Union africaine a été chargée de préciser une Position Commune de l'Afrique, avec 10 Etats-membres coordonnant le travail de l'Union. Suite à des consultations variées, sur plusieurs mois, avec des représentants des gouvernements, du secteur privé, des institutions régionales, des Nations Unies...les équipes techniques de ces Etats-membres, coordonnés par des Sherpas nominés, ont développé un document de travail complet servant de base à une Position Commune de l'Afrique (PCA).

Cinq piliers ont été définis dans cette PCA : 1. Transformation économique structurelle et croissance inclusive, 2. Science, technologie et innovation, 3. Développement centré sur les personnes, 4. Durabilité environnementale, gestion des ressources naturelles et des risques catastrophe, 5. Financement et partenariats. La PCA fut approuvée par l'Union africaine le 31 Janvier 2014. Cependant, malgré les nombreuses consultations et processus politiques à large échelle dans de nombreux pays, en Afrique et dans le monde, il existe toujours un risque, comme ce fut le cas pour les OMD, que la définition du cadre successeur reste l'apanage des espaces politiques de haut niveau, et ne prenne pas suffisamment en compte les voix et opinions des citoyens à la base, pourtant les plus concernés par les décisions prises pour ce nouveau cadre. ACORD a et continue de jouer, depuis 2012, un rôle phare pour influencer l'agenda post-2015 par la transmission de ces voix citoyennes, au travers de plusieurs actions : i) coordonner la position de la société civile africaine, ii) avoir mené des consultations dans 13 pays africains auprès de plus de 4,500 citoyens et de nombreuses communautés, iii) en créant un espace réel pour la société civile dans les négociations de haut niveau.
ACORD et ses partenaires de la société civile africaine saluent une PCA ambitieuse qui s'engage, entre autres importantes avancées, à une éradication complète de la pauvreté et des violences faites aux femmes en particulier, et réaffirme les droits humains comme droits universels pour tous, mais se désolent de constater (et ce malgré un plaidoyer préalable des OSC africaines) que cette Position a été développée sans le concours pourtant si essentiel de la société civile africaine, et donc des citoyens eux-mêmes, dans les équipes techniques. Les Sherpas n'ont donc pas eu l'opportunité de véritablement et entendre et inclure les contributions des OSC.

C'est en partant de ce constat qu'ACORD a tenu à organiser un grand Forum panafricain sur la question, afin d'ouvrir le débat et la capacité d'influence de la PCA, en particulier de la définition d'objectifs et d'indicateurs concrets, aux OSC africaines, en partenariat avec les acteurs clés gouvernementaux, du secteur privé, des chercheurs etc... Ce Forum a vu, entre autres, la participation de représentants de haut niveau de gouvernements africains, des directeurs d'OSC africaines et internationales, des Ambassadeurs, des chercheurs, des membres du Conseil d'Administration d'ACORD.

Télécharger la présentation de l'Institut Africain de la Gouvernance sur l'Agenda 2063 de l'Union africaine.

Photos du Forum de Dakar


Le Forum en images...

  • post2015