ACORD « Marche le 8 Mars » à New York


Photo: Equipe ACORD - Aminata Ndiaye, Ellen Bajenja et Emmah Nungari

Des membres du personnel d'ACORD ont participé à la toute première Marche des femmes et des hommes à New York, le 8 Mars 2013. Un grand nombre de femmes et d'hommes ont bravé la neige et le froid pour marcher du siège de l'ONU jusqu'au parc Dag Hammarskjöld, ce qui donne un message clair sur l'urgence de mettre fin aux violences faites aux femmes! 


Photo: Des milliers ont défilé dans le froid à New York

Les signes de la détermination et l'espoir de mettre fin aux violences a l'égard des femmes ont résonné dans les déclarations faites par plusieurs célébrités et dignitaires.

La présidente de Women for Peace Initiative a déclaré: « Cette marche n'est pas seulement pour la sensibilisation. Nous voulons que les gouvernements s'engagent à renforcer la lutte contre les violences faites aux femmes dans leurs programmes nationaux. »

Mme Ban Soon Taek, épouse de monsieur Ban Ki-Moon et marraine de l'initiative Women for Peace : « Il est possible de mettre fin à toutes les violences contre les femmes et les filles et quand je vous vois toutes et tous ici, je suis convaincue qu'il s'agit d'un mouvement qui vient a temps. Œuvrons pour offrir un avenir brillant et sécuritaire pour des millions de jeunes filles et de femmes à travers le monde. »

Photo: Ban Ki-Moon et son épouse au 1er marche annuelle - le 8 mars

Lakshmi Puri Directrice exécutive adjointe d'ONU Femmes « Nous femmes sommes entrain de faire l'histoire, rassemblées en ce moment précis, sous ce mauvais temps. A travers l'histoire les marches ont fait la différence parce qu'elles touchent tout le monde et le changement c'est ce dont on a besoin. Changement dans la société et des engagements à mettre fin à la violence, changement dans nos pratiques pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes. Aujourd'hui, allons de l'avant avec courage et conviction parce qu'il ne peut y avoir de paix sans égalité pour les femmes»

Madame l'Ambassadrice Rosemary A. DiCarlo, Représentante permanente adjointe des États-Unis auprès de l'ONU «La violence contre les femmes n'est pas culturelle, elle est criminelle. « Nous sommes toutes et tous engagés dans la lutte pour l'égalité des sexes a travers le monde. »

L'actrice Susan Sarandon s'est réjouit de la présence des hommes dans cette marche, ce qui est un signe de l'engagement de plus en plus grand des hommes à se joindre à la lutte. «Quand les femmes sont libres, c'est certainement plus intéressant pour les hommes. Les vrais hommes font tout pour la liberté des femmes. »

Le message de Malala Yousafzai

L'actrice Susan Sarandon a ensuite lu au public le message de Malala Yousafzai, une jeune écolière pakistanaise victime de violence « C'est un honneur de prendre aujourd'hui la parole sur les droits des femmes et les droits de l'homme. Chaque jour est une journée de la femme et chaque jour est une journée des droits de la femme, chaque jour est la journée des droits de tous les êtres humains. Les filles sont privées des droits fondamentaux à l'éducation, les femmes sont privées d'opportunités de travailler. Si nous ne nous battons pas pour nos droits nous n'aurons pas droit à l'éducation et il n'y aura pas la paix dans le monde. Si nous restons chez nous à attendre que quelqu'un d'autre vienne parler au nom de nos droits, alors nous ne verrons jamais le jour où chaque fille ira à l'école. L'éducation est un outil pour la survie. »

L'assemblée a ainsi réitéré son engagement a dire:

NON à la discrimination et à la violence contre les femmes et les filles
NON
a la violence domestique et la maltraitance
NON
au viol et l'esclavage sexuel
NON
a la traite des êtres humains
NON
aux mutilations génitales féminines
NON
au mariage précoces
NON
aux crimes commis au nom de l'honneur et de la passion
NON
au fémicide
NON
a l'impunité.

Ils ont collectivement dit:
OUI
à la prévention
OUI
a la protection
OUI
a la sanction des auteurs de violence
OUI
a plus de service aux victimes de violence
OUI
au développement des droits humains
OUI
à la justice et l'égalité.

En savoir plus sur la participation d'ACORD a la CCF57
En savoir plus sur le travail d'ACORD sur les droits des femmes

Équipe ACORD à la CCF :

Rencontrer la délégation ACORD participant à la CCF57 à New York :

Aminata Ndiaye         Responsable de la Thématique Genre

Salina Sanou         Responsable des Politiques et du Plaidoyer

Ousainou Ngum      Directeur Exécutif

Ellen Bajenja                Responsable de la Thématique Santé

Louis Tshiyombo                Expert en Droits des Femmes et Genre et Chef de projet en RDC

Dennis Nduhura           Directeur Pays ACORD Ouganda

Clémentine Ndade      Responsable Genre ACORD Tchad

Emmah Nungari  Directrice Pays ACORD Kenya



Les crimes de guerre

Défier l'impunité pour les violences sexuelles et les crimes commis en temps de conflit dans les pays de la région des Grands Lacs et la recherche de la justice, de guérison et de réparation pour les survivants. Regarder le documentaire